Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 11:15

 

            Corbeille-papier-roule-Paul-Auster.JPG


 Un message d'alerte, transmis par Sylvie, bibliothécaire et bénévole dans notre équipe . Il a été rédigé par les libraires indépendants et exprime le désarroi des petits et moyens libraires qui sont concurrencés par le commerce en ligne.


 L'activité de libraire comme commerce de proximité prend une place importante dans le développement culturel des villes moyennes. Et Amazon, que l'on voit pourtant félicité dans les médias en raison de la création d'emplois et de grosses plateformes de distribution, menace directement ces librairies indépendantes.


 Cet appel est exprimé par des libraires, dont la librairie Martin Delbert, à Agen. C'est un peu long, mais merci de le lire attentivement et de le relayer auprès de vos contacts afin que le plus grand nombre prenne connaissance du changement qui est en train de s'opérer sans grand bruit...


            Merci à tous!...


  PS: la photo qui illustre cet article est un petit clin d'oeil à notre association qui, outre la vente de bouquins d'occasion, sait donner - dans le cadre de ses ateliers "Récup'déco" - une seconde vie aux livres en mauvais état!

 

  Une fois n'est pas coutume, cet article a fait réagir, et c'est bien! Vous trouverez tout en bas de cette page plusieurs commentaires et les réponses que nous leur avons données. Vos réactions sont toujours les bienvenues!

 

 

Amazon, c'est la zone !

Depuis quelque temps, nous sommes soumis à une communication très forte de l’enseigne AMAZON, largement relayée par les medias. AMAZON serait l’enseigne préférée des Français, créerait des milliers d’emplois quand elle implante une plateforme logistique, récupérant ainsi une image positive, les élus locaux déroulent le tapis rouge etc….


Il est temps de dénoncer ce qui est une véritable imposture et de dire à nos consommateurs de livres: n’achetez surtout pas chez AMAZON mais chez votre libraire! Et vous y gagnerez énormément!
En effet :


1) Le prix: Les livres chez AMAZON sont au même prix que chez votre libraire*


2) Le nombre de références: Votre libraire a accès au même nombre de références et à la même base de données de l’édition française que celle utilisée par AMAZON.


3) Les délais: Votre libraire vous procure votre livre immédiatement s’il l’a en stock et sous 2 à 4 jours s’il doit le commander.


4) L’écologie: Votre libraire reçoit les livres par palette de 400kg soit environ 1000 ouvrages tous formats confondus ce qui est bien plus écologique que d’envoyer 1000 colis par pack poste.


5) La suppression d’emplois :
Toute création d’emploi chez AMAZON supprime quasi mécaniquement 1,5 à 2 emplois chez votre libraire, mais ceux-là on n’en parle pas : c’est la petite librairie qui ferme, discrètement et sans tapage ou qui licencie progressivement…. et il est politiquement plus porteur pour un élu local ou un ministre d’annoncer la création de 1000 emplois d’un coup que la suppression connexe de 2000 libraires.


6) La délocalisation économique et l’aberration des subventions des collectivités locales:
Toute commande effectuée sur le site de ce cybermarchand diminue indirectement la recette fiscale locale, donc augmente vos impôts locaux et diminue également la recette fiscale du pays puisque cette société, dont le siège européen est basé au Luxembourg paie une part infime de l’impôt sur ses bénéfices en France, grâce à une optimisation fiscale extrêmement sophistiquée.
Et pourtant, malgré ce comportement peu éthique, l’implantation du dernier site d’AMAZON à CHALON sur SAONE en France est subventionnée par nos élus locaux à des niveaux stupéfiants : 4500€ par emploi créé **(ou plus exactement pour la suppression de 2 emplois !) et cela avec vos impôts. Cherchez l’erreur……..


7) La survie de votre centre-ville :
Une ville ne survit que grâce à son animation commerciale et culturelle. En tant que client, vous en êtes un des acteurs essentiels : Prenez-en conscience ! Votre centre-ville c’est le forum des Romains ou l’Agora des Grecs : c’est un creuset indispensable au vrai lien social. Votre libraire est au centre-ville et en est un des animateurs vitaux avec des libraires en chair et en os pour vous conseiller et vous accueillir. C’est autre chose qu’un entrepôt logistique avec lequel vous dialoguez par écran interposé.


8) Etes-vous vraiment un hyper-capitaliste ?
Amazon, c’est 48 milliards de $ de chiffre d’affaires. Avez-vous vraiment envie d’apporter votre obole à ce géant qui essaie par tous les moyens de vous lier à son business (tablette numérique non ouverte, déréférencement des éditeurs qui n’accepteraient pas leurs conditions, etc….) et qui de plus se comporte en spécialiste de l’évasion fiscale légale et organisée?

En conclusion, pour trouver un bon livre, n’allez pas en Amazonie, allez chez votre libraire!


*Votre libraire vous consent le maximum de remise autorisée sur le livre, soit 5%, par le biais de sa carte de fidélité.
**(la Tribune 25/06/2012)

 

 

 Bonsoir. Je ne suis pas là pour défendre Amazon. Mais il est un peu tard, chers libraires pour vous réveiller (éditeurs idem). Allez chez les libraires, dites-vous ? Mais où sont-ils à Villeneuve-sur-Lot ? Il n'y en a plus depuis des années. Il reste des marchands de livre, guerres plus avertis en librairie que les plateformes Internet. Librairie est un métier... Et je n'en connais pas beaucoup qu, comme par le passé, sont agrégés de Philo, ou de Littérature ou peu importe, mais qui sachent de quoi ils parlent. Alors râler, regretter, trouver des boucs émissaires, c'est facile... Cordialement.

La librairie a Villeneuve n'a pas fermé "depuis des années", puisqu'il y a eu pendant de nombreuses années la librairie "Au fil des mots", reprise en 2009 par une jeune femme sympathique et dynamique, Amandine, qui a tenu le cap pendant deux ans et qui a fermé, faute de clientèle suffisante... Il y a eu aussi un très compétent libraire, Hugues, qui tenait Le Comptoir de Syldavie, librairie spécialisée en BD, jeunesse et littératures graphiques, qui idem, a fermé faute de clientèle... Sans compter que Agen n'est pas si loin, avec ses librairies Martin Delbert, Dans ma librairie, La Sainte Famille et Quesseveur... A Montauban, Maryvonne, très compétente libraire de la librairie "Le Gué aux Biches", a mis la clé sous la porte avec un immense regret, il y a trois mois. Elle n'était pas agrégée de philo mais elle connaissait tout du monde de l'édition et des livres, qu'elle lisait et dont elle savait si bien parler... Par ailleurs, je pense qu'il n'est jamais trop tard pour se réveiller et alerter les consciences, après, chacun est libre d'aller ou non, acheter ses livres en ligne, sur Amazon ou ailleurs en librairie, voire, faire les deux. En toute connaissance de cause. Sylvie 

 

Un nouveau commentaire, en réponse au précédent:
Vous êtes très mal informée... Premièrement la librairie "Au fil des mots" n'est pas fermée par manque de clients... Mais pour bien d.autres raisons. Ensuite cette très intéressante " libraire" n'était en aucun cas qualifiée puisqu'elle était animatrice. Quant à faire plus de 60 km pour se procurer un livre (Agen)... Bonjour l'écologie dont vous vous réclamez je crois... Cordialement.

 

Ma réponse:

J'ai l'impression que vous n'avez pas lu le commentaire de Sylvie jusqu'au bout, elle nous informe des opportunités de trouver des livres chez des libraires de proximité, en particulier à Agen... Et "Chacun est libre", écrit-elle! Moi, je suggère une formule, en accord avec nos convictions écocitoyennes, c'est de se programmer de temps en temps une demi-journée au chef-lieu (60km, aller-retour donc). En ce moment, il y a les soldes, on peut flâner dans les magasins, passer voir un libraire - un vrai, de préférence, pas un animateur(trice) - aller boire un thé chez des amis, ou avec des amis, voir un bon film aux "Montreurs d'images" (festival Télérama jusqu'à mardi, 3€ la place), et autres!... Voilà le fruit de mes réflexions matinales! MNo

 

Et celle de Sylvie:

Si vous lisez bien ce qui est écrit, je ne dis pas à aucun moment que la librairie "Au Fil des Mots" a fermé par manque de clients mais plutôt qu'elle a été reprise par Amandine qui, elle, a fermé par manque de clientèle et de gestion suffisante... Et puis, je n'ai pas écrit qu'elle était "qualifiée" mais plutôt "dynamique et sympathique"... Et surtout, j'ai bien insisté sur la liberté de chacun à agir comme il l'entend... Sylvie

 

Un autre commentaire, reçu dimanche:

Je suis très contente de cet article, j'avoue qu'il m'arrive d'acheter des livres sur Amazon, par facilité, pour éviter de prendre ma voiture, d'aller en ville, chercher une place pour se garer, etc...Est-ce que les libraires ne pourraient pas aussi se grouper, faire un site et proposer leurs livres par internet? Sûrement que c'est assez onéreux, mais à plusieurs on est plus fort... Nous sommes tous confrontés à la loi du plus fort, faut-il baisser les bras? Je reste persuadée qu'il y a des solutions à trouver. Nous aussi, en tant que petits paysans nous devons lutter pour avoir notre place et ce n'est pas facile... Chantal

 

Ma réponse:

L'idée me paraissant intéressante, je suis allée à la pêche aux infos et j'ai trouvé sur Internet un site de commande de livres, la librairie.com, sur lequel on peut commander. Le retrait des ouvrages peut se faire très rapidement si le point libraire proche de chez vous les a en stock, sinon vous pourrez les recevoir dans un délai de 4 à 8 jours. En Lot-et-Garonne, il y a 3 points libraires, dont un à la Maison de la Presse, place Lafayette à Villeneuve sur Lot. MNo

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

chantal 27/01/2013 15:54

je suis très contente de cet article, j'avoue qu'il m'arrive d'acheter des livres sur Amazon, par facilité, pour éviter de prendre ma voiture, d'aller en ville, chercher une place pour se garer,
etc...Est-ce que les libraires ne pourraient pas aussi se grouper, faire un site et proposer leurs livres par internet? sûrement que c'est assez onéreux, mais à plusieurs on est plus fort..nous
sommes tous confrontés à la loi du plus fort, faut-il baisser les bras? je reste persuadée qu'il y a des solutions à trouver. Nous aussi, en tant que petit paysan nous devons lutter pour avoir
notre place et ce n'est pas facile..

Sylvie 21/01/2013 14:22

Si vous lisez bien ce qui est écrit, je ne dis pas à aucun moment que la librairie "Au Fil des Mots" a fermé par manque de clients mais plutôt qu'elle a été reprise par Amandine qui, elle, a fermé
par manque de clientèle et de gestion suffisante... Et puis, je n'ai pas écrit qu'elle était "qualifiée" mais plutôt "dynamique et sympathique"... Et surtout, j'ai bien insisté sur la liberté de
chacun à agir comme il l'entend... Sylvie

Fouilloux 17/01/2013 13:57

Vous êtes très mal informée... Premièrement la librairie "Au fil des mots" n'est pas fermée par manque de clients... Mais pour bien d.autres raisons. Ensuite cette très intéressante " libraire"
n'était en aucun cas qualifiée puisqu'elle était animatrice. Quant à faire plus de 60 km pour se procurer un livre (Agen)... Bonjour l'écologie dont vous vous réclamez je crois... Cordialement.

Présentation

  • : Le blog de echoppe.ethique.over-blog.com
  • : Notre boutique est ouverte en hiver (du 1er octobre à fin avril) le mercredi et le dimanche de 14h30 à 17h30 et en mai, juin et septembre de 15h à 18h (en juillet et en août, mêmes jours de 16h à 19h, avec de nombreuses ouvertures "surprise"!!!). Pour toute question, n'hésitez pas à nous joindre en cliquant sur contact, juste au-dessous de ce paragraphe!
  • Contact

Recherche